Stéphane BLEK est un chanteur auteur compositeur relativement inclassable entre tendance post punk et rock surréaliste, il milite pour un monde meilleur où les libellules pourront se déplacer sans masque à gaz. Depuis 2017 il a sorti deux albums et les a illustrés à travers des clips vidéo qui ne laissent personne indifférent. Après un single fin 2019, l’aventure prendra un nouveau tournant en 2020 avec de nouvelles productions et un album en fin d’année.

Livret_classique_4p-8p-12p-16pMessage / Evènement : Bonjour ! J’ai la joie de vous présenter mon dernier EP single : « MENINBLACK », une reprise du groupe The STRANGLERS.
[Terrien, clique ici pour découvrir le clip officiel !…]
J’ai souhaité le faire comme une parenthèse entre deux albums pour rendre hommage aux « hommes en noir » qui ont bercé mon adolescence avec leurs chansons épiques, sarcastiques, humoristiques et apocalyptiques. Pour l’occasion, la petite production blekienne a retroussé ses manches en tournant un clip vidéo très riche avec une séquence en studio pour les effets spéciaux, des séquences extérieures en différents lieux, un drone, des véhicules et plein de gens étonnants venus des quatre coins de la galaxie.
[ Quelques images du making of dans la galerie ! ]
Blek-Men-black-01_p


Infos sur les albums 
: [ Rubrique Albums… ]

Les clips : retrouvez l’univers délirant de Stéphane BLEK avec l’intégralité des clips vidéo tournés depuis 2017… [ Rubrique vidéos… ]


Blek-Gris-01_pPage Facebook :
https://www.facebook.com/stephane.blek.5


Médias :
[ Dossier de presse à télécharger ici ! ]


Un mot sur le morceau « Meninblack » :

Ecrit en 1980 bien avant les films du même nom, il reprend le thème d’une légende urbaine née dans les années 50’s. Dans le mythe d’origine, les hommes en noir (Men in black) sont des extraterrestres ayant modifié leur apparence pour se livrer à des manœuvres malfaisantes contre les terriens. C’est un cas typique d’une rencontre entre la guerre froide et la science-fiction.
BLEK-MIB-YT-280Dans les récits d’origine, les Men in black sont des « méchants » mais on ne voit pas toujours bien ce qu’ils nous veulent. Les Stranglers leurs ont donc assigné un but bien précis : dans leur chanson, les « Meninblack » (en un seul mot) sont venus pour nous manger car ils aiment la chair humaine. La planète Terre est pour eux un grand élevage et nous sommes leur bétail. Voilà un schéma d’humour noir typique des Stranglers !
Aujourd’hui en 2019 la métaphore est parlante : comment, en tant qu’humains, ressentirions-nous le fait d’être réduits à l’état de denrée alimentaire par une autre espèce ? Je ne pense pas qu’à l’époque les Stranglers avaient une intention anti-spéciste en écrivant ce texte mais je me suis bien amusé en le creusant et en l’interprétant à ma façon 🙂 !